2/ 28 heures plus tard (après le départ de Paris CDG)

Au lendemain de ma première nuit au Japon, j’avais deux grands regrets: Ne pas m’être renseigné sur la possible tenue d’un Karaoké en extérieur jusqu’à 3h du matin avant de dire “Ouais, ouais, fenêtre sur rue, si tu veux frère” et n’avoir découvert qu’à mon départ de l’hôtel qu’il y avait deux chaînes de tv exclusivement dédiées aux films pour adulte. Cela faisait 28h que mon avion avait décollé, j’avais dormi 3h et mon tuteur m’attendait devant la résidence universitaire depuis 10 minutes. Moins réservé que les autres Japonais et surtout bien meilleur en Anglais, il présentait une caractéristique qui m’était cher, il était petit(plus encore que moi, c’est pour dire), même par rapport à la moyenne nippone.

Sans entrer dans les détails inutiles, ma chambre était confortable, plus qu’à Marie Curie, et surtout pas trop cher, 2 à 3 fois moins qu’à Marie Curie(donc ni*uez bien vos races les estudines). Mon tuteur, que pour des raisons évidentes d’anonymat nous appellerons “Hitomi Tanaka”, a bien senti qu’avec 2 valises sous les yeux et une troisième derrière moi, ma capacité à absorber les informations était limitée. Tanaka me donne une carte du campus, deux bouteilles d’eau, trois rouleaux de PQ et rendez-vous à son bureau à 9h le surlendemain puis retourne à son labo, à une centaine de mètres de là. J’allume la télévision, il est midi et, perdu entre la triste absence des chaînes érotiques et l’intrigante euphorie des publicités nippones, je trouve enfin le sommeil.  

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s