Metachronique – 1

Metachronique1

 

Comme tout explorateur confirmé, je fus
Hameçonné un matin par un cri chantant.
Attiré par cette dissonance velue,
Par curiosité je m’y rendais en courant.
Intrigué par ce son venant d’ailleurs et qui
Transgressait ce lourd silence encore absolu,
Remplir ce vide de sens et de compagnie,
Eclata comme étant une idée convenue.

Un chien à deux têtes, voilà tout le spectacle,
Nul n’aurait pensé cela possible, un miracle!

Une tête rappelant bien celle d’une oie,
N’en déplaise à l’autre qui, semblant s’en moquer,
Entendait sans doute à peine mes phrases trissées.

Pour  les différencier la seule information
Résidait sur un collier empreinté “JT”.
Enclin dès lors à un très certain abandon
Mon choix s’est donc orienté vers son adoption.
Initié alors à cette entité duale,
Entreprendre la poursuite de mon chemin
Ressemblait pour lors à une quête sans fin
Egayée par un compagnon très peu banal.

Rapidement sa présence m’a affecté,
Enivrant ma condition selon ses humeurs.
Nul ne saurait expliquer ses effets pourtant.
Comprenez que la vue de l’oie m’enchantait mais
O combien l’autre me consternait à toute heure.
Ne jugez pas, j’ai besoin d’eux deux cependant,
Tout ce voyage ne saurait se faire seul :
Replié sur nous même, avancer est ardu.
Errons donc ensemble plus loin vers l’inconnu…

 

1-Premiererencontre3.jpg

Arthur Jaries & Alexandre Albisser

Calligraphie par Clara Blanchard

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s