Californie et Lederhose – Acte 0.0

kjv

Le hasard fait parfois bien les choses. Après des heures de recherche dans la base de données des anciens stages 2A en SEI, j’ai fini par repérer un stage aux petits oignons à Munich. Il n’en fallait pas moins pour solliciter mon instinct de stalker et parcourir les réseaux sociaux pour connaître toute la vie de mon éventuel maître de stage. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris que ledit maître de stage avait été débauché par un géant californien de l’informatique !

Poussé par la nécessité, je l’ai contacté sur LinkedIn. Après cette approche positive, et 2 mois de silence radio, je lui ai demandé, toujours mort de faim, s’il n’aurait pas d’anciens contacts à me confier. Cette pression a fonctionné : 5 jours plus tard, en plein TP, la RH m’appela pour organiser un entretien téléphonique.

A l’issue de cet entretien, très classique, elle m’informa que j’avais tout intérêt à réviser, parce que j’allais subir des entretiens techniques ! La semaine suivante, je m’envolai donc pour Munich, direction l’hypercentre, dans un immeuble surplombant la gare routière. Premier écueil : impossible de trouver l’entrée qu’elle m’avait indiquée. A force de tourner autour de l’immeuble, je finis par repérer un employé qui utilisa son badge devant un terminal discret, et à me glisser derrière lui avant que la porte ne se ferme. Pile à l’heure à la réception, la RH me salua chaleureusement, mais souligna que ma tenue -chemise et pantalon de costume- n’était pas très « casual ».

Après quelques banalités d’usage, elle me guida vers une salle de réunion d’un blanc aveuglant, donnant vue sur les chemins de fer, les bus et les buildings. Elle en profita pour m’introduire aux « valeurs de l’entreprise », aux modalités du stage éventuel, à l’équipe dans laquelle je pourrais travailler, etc. Cette formalité achevée, elle quitta la salle pour laisser rentrer le chef de projet, un Français qui a vécu pendant 10 ans dans la Silicon Valley. Quelques politesses plus tard, il me tendit du papier, un crayon, et l’entretien technique tant redouté commença.

En quoi est-ce que ça consiste ? C’est une colle d’électronique, tout simplement ! Les questions, de difficulté progressive, étaient assez abordables pour que je puisse m’en sortir honorablement, jusqu’à me pousser dans mes retranchements. A l’issue de ces 45 min de colle, il laissa la place à un Français -encore ! – qui eut pour mission de poursuivre l’interrogatoire, en Français cette fois. Curieusement, c’est le seul qui était difficile à comprendre… Les questions étaient ardues, hors programme, soit l’archétype du colleur sournois.

Néanmoins, le marathon ne s’arrête pas là, et à l’issue de cette autre heure de colle, j’eus droit à un ultime interrogatoire de 45 minutes avec le maître de stage. Aussi paradoxal soit-il, c’est un Allemand adorable qui ne m’envahit pas de questions impossibles, au contraire ! Il prit même le temps de m’expliquer de nouvelles techniques, me transmettant un peu de sa passion pour les circuits. Après sa sortie de la salle, la RH revint, me demanda si tout s’était bien passé, et m’apprit qu’il manquait le dernier membre du Conseil des 4, à combattre sur Skype. A 19h, à l’issue de trois heures d’entretien et d’une journée passée dans les transports, cette nouvelle m’assomma.

Je me suis consolé en dégustant une masse de Franziskaner, accompagnée de Wienerschnitzel, avant de m’écrouler sur le lit de ma chambre d’hôtel. Mais je suis venu à bout de ces entretiens, et je suis devenu maître de la… j’ai décroché ce fichu stage, alors tant mieux !

qzergz.png

Propos recueillis chaudement auprès d’un 2A bien en joie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s