Dossier: femmes ingénieures — Enquête du Phelma News

En 21 ans d’existence je n’ai jamais été discriminée. On ne m’a jamais exclue d’un groupe pour mon genre. On ne m’a jamais fait de remarques sur mon physique. On m’a encouragée à devenir ingénieure. Pour tout dire, pendant très longtemps, je n’avais comme beaucoup de personnes qu’une très vague idée de ce que pouvait recouvrir le mot « sexisme », n’en connaissant que les exemples et les chiffres qu’en donnent les médias. Mais il y a environ un an, j’ai eu l’occasion de discuter avec une femme, ingénieure génie civil, Kenyane, installée en Inde, ayant débuté dans les années 60. Combo gagnant. Elle m’a raconté ses débuts sur les chantiers, dans un monde conçu par et pour des hommes, les regards d’incrédulité des clients lorsqu’elle se présentait, son renoncement à sa féminité pour s’imposer. J’ai mis un visage et des mots sur le sexisme en entreprise. On ne parlait plus de statistiques, on parlait d’une femme, et finalement de millions d’autres qui avaient connu cette situation.

Certains seraient tentés de dire : « Oui mais c’était au Kenya et en Inde, en France, ça a évolué ». Et bien voilà, c’est le but de cette enquête, sans prétention et réalisée avec assez peu de moyens. Je voulais avoir un aperçu de la place des femmes en entreprise depuis les années 60 jusqu’à nos jours, pour en tracer l’évolution. J’espérais pouvoir conclure qu’en France « ça n’est plus comme ça » depuis longtemps. Pour cela j’ai rédigé un questionnaire. J’ai voulu tendre vers la plus grande neutralité, pour permettre à toutes les femmes, quelle que soit leur histoire, d’y répondre, en revenant à des thématiques fondamentales et en repartant de zéro, grâce à un questionnaire « naïf » et non biaisé. J’ai essayé d’en garder l’essentiel et de le synthétiser au mieux.

 

Quelques chiffres sur les répondantes.

Elles sont au nombre de 175,  travaillant dans des domaines très variés tels que la microélectronique, la banque, le BTP, les télécommunications ou l’énergie, aussi bien en entreprises qu’en laboratoires de recherche académique.

classes_diplome

image

 

 

Au cours de cette série d’article, je vous propose de suivre l’histoire de ces femmes et leurs relations au sein de l’entreprise au cours de leur carrière.

Début de carrière

Evolution de carrière

Vie familiale/vie professionnelle

Bilan

Je remercie vivement toutes les femmes qui ont pris le temps de répondre à cette enquête et de partager avec moi leurs réflexions, ainsi que Mme Céline Ternon qui a permis à ce travail d’aboutir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s