Récap de la coupe du monde de rugby

Pour ceux vivant dans une grotte depuis mi-septembre, ou ne s’étant toujours pas remis de l’inté, la coupe du monde rugby 2019 se situant au Japon a commencé le 20 septembre avec un premier succès bonifié du Japon face à la Russie. La phase de poule nous a alors offert quelques surprises et de beaux matchs avec beaucoup d’intensité à l’image du 1er match du XV de France, qui l’emporte face à l’Argentine (23-21) grâce à notamment un drop de Camille Lopez dans le dernier quart d’heure ! La phase finale s’est montrée très cruelle pour le XV de France et a vu l’Afrique du Sud assoir sa domination sur l’ovalie. Récapitulons poule par poule cette coupe du monde, avant de décrire la phase finale plus en détail.

La poule A fut probablement la poule la plus agréable à regarder, avec la Russie, les Samoa ainsi que les deux cadres européens que sont l’Irlande et L’Ecosse et un Japon jouant à domicile, on espérait des surprises et quelques rebondissements et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on ne fut pas déçu ! Lors du premier match l’Irlande met KO l’Ecosse (27-3) mais cet exploit fut vite effacé au profit de l’extraordinaire victoire du Japon face à l’Irlande (19-12), laissant ainsi l’Ecosse dans une situation très délicate pour passer les poules, malgré un succès écrasant face à une équipe russe désorganisée (61-0). Le Japon ne fléchira point face à l’Ecosse (28-21) et finira 1er de cette poule, l’Ecosse finissant 3ème,elle laisse la qualification à son voisin irlandais.

La poule B ne laissait que peu de place aux surprises puisqu’avec l’ex-tenant du titre et l’Afrique du Sud, l’Italie, la Namibie et le Canada n’avaient pas l’ombre d’une chance. Le 1er match opposait les all black et les springboks, les nouveaux-zélandais l’ont emporté malgré une légère domination sud-africaine en début de match : l’efficacité des all black fut redoutable (23-13). Notons tout de même que les all blacks et les springboks ont remporté toutes leurs victoires avec le bonus offensif (plus de 4 essais inscrits), deux matchs furent annulés à cause du tsunami frappant le Japon (Nouvelle-Zélande vs Italie et Namibie vs Canada).

La poule C était tout aussi indécise que la poule A, avec le XV de France, des anglais décidés à remporter cette coupe du monde, des argentins voulant à tout prix se qualifier et le Tonga ainsi que les Etats-Unis, rien n’était fait à l’avance. Le XV de la rose n’a pas tremblé et a gagné toutes ses rencontres avec le bonus offensif, à l’exception du match Angleterre-France annulé pour raison climatique. Suite à un match décisif face à l’Argentine (23-21), les bleus et les anglais sont envoyés en quart de finale, au détriment de l’Argentine. 

La poule D a été marqué par une nette domination des gallois sur le wallabies, les Fidji, la Géorgie et l’Uruguay. Bien que très combattifs et champions du monde de rugby à VII, les Fidji ont peiné à rivaliser face à l’Australie ou encore les Pays de Galles en s’inclinant deux fois (39-21 puis 29-17). Le plus surprenant fut cependant la défaite inattendue des Fidji face à l’Uruguay (27-30). Les gallois finissent 1er de leur groupe suite à leur succès de justesse face à l’Australie (29-25), laissant aux wallabies la deuxième place.

Le match à retenir : Japon 19-12 Irlande

La performance notable : l’exploit du Japon de finir 1er de sa poule.

Viennent alors les quarts de finale,  qui hormis le match entre gallois et français, furent très déséquilibrés. Affichant ainsi des scores fleuves, pourtant rares à ce niveau de la compétition, comme la correction infligée par l’Angleterre à l’Australie (40-16) ou la douche froide qu’ont subi les irlandais face aux all black (46-14). Le Japon finira son parcours face à une équipe sud africaine jouant un cran au dessus (3-26). Le XV de France quitte la complétion face au XV gallois avec beaucoup de regrets (20-19) car les bleus menaient jusqu’à l’heure de jeu, où un français prend un carton rouge. Les vingts dernières minutes furent trop dures à 14 et les français concéderont les quelques points d’avance qu’ils avaient laborieusement gagnés auparavant.

Le match à retenir :  France 19-20 Pays de Galles 

La performance notable : L’insensé coup de coude du joueur français qui lui a valu un carton rouge plus qu’évitable.

Les demi-finales furent très intéressantes puisqu’on a assisté à l’exploit du XV de la Rose qui sort les doubles tenants du titre (19-7), se dirigeant ainsi avec beaucoup de confiance en finale face aux springboks qui d’une courte victoire face aux gallois (19-16) gagnèrent leur place pour la tant convoitée finale de coupe du monde de rugby à XV.

Le match à retenir : Angleterre 19-7 Nouvelle-Zélande.

La performance notable : La beauté du jeu défensif anglais qui a su résister face aux assauts des all black pendant 80 minutes.

La petite finale opposant une Nouvelle-Zélande avide de revanche et des gallois déçus de ne pas avoir réalisé eux-aussi un exploit, fut sans conteste un récital des all black, remportant la partie avec plus de 20 points d’avance (40-17) une véritable rage des joueurs déçus de ne pas avoir la possibilité de réaliser un triplé, s’est faite ressentir sur le terrain.

Quant à la finale de cette coupe du monde de rugby, le moins que l’on puisse dire est que le résultat ne fut absolument pas prévisible. Les anglais partaient favoris face aux springboks mais concédèrent un nombre hallucinant de fautes et ce dès l’entame du match, permettant ainsi au buteur sud africain de s’illustrer. Face à une défense impénétrable, le XV de la rose s’est fatigué le long du match et n’a cessé de commettre des erreurs donnant la possibilité aux arrières sud africains de s’illustrer et même de marquer deux essais, performance jamais réalisée auparavant par cette équipe africaine en finale de coupe du monde. L’équipe d’Afrique du Sud de rugby à XV remporte ainsi son troisième sacre mondial.

La performance notable : Les mêlées monstrueuses des springboks.

Résultats :

Champion du monde : Afrique du Sud

Vice-champion du monde : Angleterre

3ème : Nouvelle-Zélande 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :